LE BAVARD de Louis-René des Forêts

mise en scène Michel Dumoulin - création au Lucernaire en septembre 2014

Théâtral, le monologue du bavard l’est explicitement. L’orateur parle lui-même de son "public", utilise des verbes comme "proclamer" ou des tics de conférencier. La parole se prend pour objet: elle est sa propre scène. Le narrateur se compare à un bonimenteur, un artiste de foire. Il dramatise constamment son récit, orchestre les nombreux coups de théâtre de ses aventures en restreignant son point de vue à celui du héros. 

Extrait de Louis-René des Forêts - La Voix et le Volume, Dominique Rabaté 

LA PRESSE

Armelle Héliot

Comment Robert Plagnol dit-il ce texte ? À sa façon de virtuose : avec une précision aiguë et avec l'apparence d'un naturel en liberté.

Sylviane Bernard-Gresh

Robert Plagnol ménage des ruptures, instaure un rythme et fait ressortir l'urgence. Un régal.

Gilles Costaz

Plagnol est royal dans cette attitude où l’interprète est à la fois très seul et en dialogue avec les personnes présentes.

Marie-Céline Nivière

Robert Plagnol est l'instrument idéal pour incarner ce texte gouverné par l’humour. 

Martine Piazzon

Robert Plagnol délivre de manière émérite et saisissante de "naturel" cette saisissante composition.

Frédéric Manzani

Remarquable performance de Robert Plagnol. Troublé, le public de la salle se demande si l'acteur récite encore son texte ou s'il se lance dans une improvisation.

Please reload

© 2019  Robert Plagnol