Impression étonnante que de tourner en prison. Cet univers de fer et de serrures, où l'atmosphère transpire la violence et la solitude, la détresse humaine m'a nourri pour habiter la vie intérieure de Franck, le personnage de La femme de ma vie de Andrew Payne. Il m'a surtout fait prendre conscience de la difficulté de combler le vide entre l'imagination et la réalité.